deenesfrpl

FAQ

Quelle est la durée de vie de la construction ?

Les murs minimum 200 ans, le toit minimum 100 ans.

Le métal est un corps bon conducteur de la chaleur. Est-ce que la maison est chaude ?

Le bon isolement thermique élimine les ponts de chaleur. Le profil est fin et occupe une partie minimale de la coupe du mur. Le coefficient calculé de la transmission de la chaleur des murs ne dépasse pas au standard U=0.16 W/m2k. Avec l’isolement supplémentaire on peut obtenir un coefficient de la transmission de la chaleur encore moins important.

Je sais qu’on construit les maisons à l’ossature dans les pays où le climat est doux. Est-ce que ces maisons « passent l’examen » avec succès en Pologne ?

Oui, bien sûr. Les maisons en construction à l’ossature (l’ossature en bois et métallique) sont construites aussi bien dans le climat plus doux que le climat polonais, mais aussi dans les pays aux conditions atmosphériques comparables aux polonaises et dans les conditions décidément plus difficiles. Que les localisations suivantes en soient un exemple : les états du Nord des Etats Unis, Canada, les pays de la Scandinavie, Angleterre, Australie du Sud, Nouvelle Zélande.

Est-ce que la maison à la construction métallique est exposée aux coups de foudre ?

La construction métallique n’est pas exposée aux coups de foudre d’une façon particulière. Elle est très bien mise à la terre et c’est pour cela qu’elle a le même potentiel que la Terre.

Comment se débrouiller pour suspendre les objets lourds sur les murs à l’ossature ?

Premièrement, on peut fixer pratiquement les poids libres directement aux poteaux métalliques qui sont disposés tous les 60 cm. Deuxièmement, dans tous les endroits où l’on a planifié de suspendre les armoires suspendues, par exemple dans la cuisine ou dans la salle de bains, on applique les renforcements supplémentaires avant la pose des dalles en plâtre. On le fait à l’aide des bandes en tôle, des profils horizontaux supplémentaires ou des poulies en bois. C’est démontré à la page 8 de la brochure jointe.

http://www.steelframing.org/PDF/SFA_Framing_Guide_final%202.pdf

Et troisièmement, il y a des systèmes accessibles de fixation directement aux dalles en plâtre,  avec la résistance jusqu’à 50kg Ci-dessous vous trouverez un lien vers la spécification d’un de ces systèmes.

http://www.fischerpolska.pl/main/download/documents/mocowaniawpustychprzestrzeniach203-210.pdf

De combien moins cher est le garage construit à l’aide de la technologie SCS par rapport à un garage en tôle ?

Les garages construits en technologie de l’ossature métallique légère, c’est-à-dire SCS ne peuvent pas être comparés aux garages en tôle. Notre technologie permet de construire un garage qui peut être comparé seulement à un objet construit en technologie traditionnelle de maçonnerie. Ceci concerne non seulement l’aspect extérieur des murs, la possibilité de couverture du toit (tuile, tôle quelconque, bardeau etc.), le montage de n’importe quelle menuiserie de porte et de fenêtre, ainsi que les paramètres thermiques. On peut estimer en gros que le garage effectué en technologie SCS est moins de 35% moins cher que le garage traditionnel « à l’étape brut ouvert »,  en comptant aussi bien les frais des matériaux que ceux de la main d’œuvre.

Les halles construites en technologie SCS peuvent atteindre quelles dimensions ?

En cas d’application de la technologie mixte, c’est-à-dire l’ossature métallique légère et les poteaux en béton armé ou les poteaux en acier aux grosses coupes – les dimensions de la halle ne sont pas limitées. En cas de la technologie SCS uniquement il y a des limites suivantes : hauteur de la halle au diamètre intérieur d’environ 4-4.5m, largeur de la nef jusqu’a 12m, longueur pratiquement n’est pas limitée.